Concaténation, mnémotechnique et apprentissage

Secrets mathématiques

Cet article fait suite à celui intitulé “développer votre mémoire des sons” une série de jeux gratuits en ligne sur internet pour développer vos facultés. Cette fois-ci vous allez y associer un autre sens : le visuel.

Défier le jeu Simon

Cet article se compose de deux parties :
  • une première où je vous incite à jouer, à tester vos facultés ;
  • une seconde partie où je vous proposerai une technique et des astuces pour vous étonner, puis vos proches et vos amis !

Testez vos facultés (partie 1)

Pourquoi ajouter le visuel ? Eh bien, comme l’explique les travaux de synthèse du biologiste John Medina dans son livre “les 12 lois du cerveau”, “l’intégration sensorielle” Loi n°9 et la Loi n°10 “La vision l’emporte sur les autres sens” où l’auteur nous rappelle que la vision représente 50% de l’activité cérébrale. 
Alors, croyez-moi, apprenez à développer cet atout essentiel dans l’art de la mémorisation. Pour vous y aider, j’ai ressorti un vieux jeu d’enfants (et adultes), où réflexion et mémorisation sont en jeu ; édité en 1978 :
Simon Jeu Classique disponible ici
(Ne convient pas aux enfants de moins de 8 ans. À utiliser sous la surveillance d'un adulte)
Vous l’avez reconnu c’est le jeu de réflexion "Simon" appelé aussi “Senso”. Son auteur n’est autre que Ralph Baer (né en 1922) un inventeur allemand. Il est parfois surnommé "le père des jeux vidéo".
De 1 à 4 joueurs et à partir de 7 ans, ce jeu peu durer jusqu’à 10 minutes et plus.
Simon est un jeu de société électronique de forme circulaire comportant quatre grosses touches de couleur différentes, rouge, vert, bleu et jaune associée à leur propre son.
Pour ce qui connaissent le principe, allez directement au jeu gratuit en ligne, un peu plus bas.
(Au choix avec ou sans
son !)

Le jeu

Principe du jeu
Le jeu électronique éclaire une des quatre couleurs et produit un son toujours associé à cette couleur. Le joueur doit mémoriser et appuyer sur la touche de la couleur qui vient de s'allumer dans un délai assez court.Le jeu répète la même couleur, puis en ajoute une au hasard pour former une suite. Le joueur doit reproduire exactement cette nouvelle séquence. Chaque fois que le joueur reproduit correctement la séquence, le jeu ajoute une nouvelle couleur. Sinon ? Un son différent !
But du jeu
Le but du jeu est de reproduire la plus longue suite possible : une suite créée aléatoirement par le jeu. Il faut simplement suivre les modèles de lumières et de sons aussi longtemps que vous pouvez les mémoriser. (souvenez-vous le visuel l’emporte toujours)
D’autres versions de ce jeu existent depuis 2003. Quant à la version d’origine, elle existe ci-dessous sous forme de jeu flash. L’inconvénient est qu’elle ne permet que de jouer en solo... Cependant rien ne vous empêche de noter celui qui réalise le meilleur score !
Votre navigateur vous demandera d'autoriser l'utilisation du lecteur Flash Player d'Adobe
(Si vous ne l'avez pas installé, il est gratuit ici)
La version de Paul Neave présentée est une réplique numérique de cette objet de plaisir, électronique.

Défiez vos sens, vos yeux et vos oreilles avec "Simon" !

Cliquez sur l'image et le jeu s'ouvrira sur un nouvel onglet

Traduction en français des touches de contrôle

Pour ceux qui n'ont pas l'habitude, vous cliquerez sur Play pour commencer à jouer. Vous avez le choix, utiliser la souris pour sélectionner les lumières, et/ou la commande ::quit:: pour quitter le jeu.
Pour ceux qui préfèrent le clavier : cliquer sur R pour rouge – G pour vert – B pour bleu et Y pour jaune
Pour Quitter le jeu – lettre Q - **** - Pour couper le son – lettre M

Trucs et astuces (partie 2)

Cette partie est consacrée aux trucs et astuces pour dépasser votre zone de confort !
Comme promis voici un exemple des différentes étapes pour dépasser vos propres limites et celles de vos concurrents avec le jeu Simon. Les techniques utilisées sont extraites de cours que je partage, en présentiel, autant avec les plus jeunes qu'avec les séniors.
Vous en reconnaîtrez certaines et d’autres adaptées ou modifiées en fonction des dernières recherches neuroscientifiques. Concentration et visualisation sont les deux clés pour réussir - Petit rappel de la stratégie V : "S'il y avait une seule chose à retenir sur la stratégie mentale nécessaire à la visualisation c'est bien la création d'une imagerie concrète dans sa tête."

1 - Encodage

La première étape pour une bonne mémorisation est celle de l’encodage (donner du sens, du concret pour permettre la mise en réseau des informations dans notre bibliothèque mentale).
Plus votre encodage sera détaillé plus il sera efficace.

Encodage des informations liées au jeu Simon

Ce jeu comporte 4 couleurs à coder et 4 sons. Pour ce jeu, nous allons nous contenter de respecter les lois de la neuroscience en appliquant uniquement l’encodage des couleurs (le visuel l’emporte toujours).
Principes et méthodes de base utilisées par les athlètes des sports de mémoire,
avec cependant de légères modifications pour l’usage au quotidien

Partie 1

Pour chaque couleur, associez un objet ou un personnage que vous connaissez très bien (animé, en couleur c’est mieux).
Voici mes mots images clés (les vôtres seront toujours mieux) :
BLEU
gendarme thumb thumb1
Policier ou Gendarme
JAUNE
citron jaune thumb
Citron
VERT
arbre
Arbre en feuilles
ROUGE
camion pompier
Camion de pompier

Partie 2

Cette partie à pour but, de vous créer une base, un parcours . A partir de vos propres constructions d’un itinéraire ou d’un chemin d’éléphant (Loci).

Recommandation :

Je vous recommande, dès que vous en prendrez l’habitude, de vous créer plusieurs bases de 25 à 50 points d’arrêt, des crochets "mémoire" ou cintres suivant la méthode. Ce, dans le but de vouloir faire plusieurs parties… sachant qu’il vous faudra attendre plusieurs jours (sans travailler avec le parcours déjà utilisé) avant de réutiliser la même base pour éviter les mélanges dans votre tête.
Pour l’exemple nous allons utiliser un parcours de 25 points, simples pour notre démonstration : le corps humain (votre corps). Toujours en respectant les règles de base, soit toujours dans le même sens (de la Gauche vers la Droite et du Haut vers le Bas) :
parcours du corps
1 – Main   2 – poignet   3 – coude   4 – épaule   5 – cou  
6 – oreille   7 – cheveux   8 – front   9 – yeux   10 – nez  
11 – bouche   12 – menton   13 – poitrine   14 – nombril   15 – sexe  
16 – hanche   17 – cuisse   18 – genou   19 – cheville 20 – pied
21 – talon   22 – mollet   23 – fesses 24 – reins 25 – dos.
Vous pouvez choisir ce chemin, ce parcours ou bien le modifier etc. Ce qui compte c’est que dès qu’il est prêt, dans votre tête... répétez-le, répétez-le jusqu’il devienne automatique (un réflexe).

2 - Mémorisation

Maintenant, supposons l’exemple d’une suite de sept éléments donnés par le jeu Simon (1-jaune, 2-jaune, 3-bleu, 4-vert, 5-vert, 6-rouge, 7-jaune…)
Un petit rappel important : "la mémorisation, dans sa plus simple expression,
c’est la connexion de deux éléments informatifs, entre eux.”
Le jeu va être non pas de faire des histoires mais simplement respecter les règles du fonctionnement de votre cerveau d’après les recherches en neurosciences. Il s’agit de créer une connexion par paire : le premier élément (codé) du jeu au premier élément de votre parcours (ou crochet de votre armoire).
Attention voici 3 manières simples de connexion : l’information devant l’élément de base ou au dessus ou à travers celui-ci. Si plusieurs informations identiques se suivent utilisez les 3 connexions en alternance.
Commencez avec moi cette simulation:
1 - jaune (citron posé devant)
1 – Main
1j thumb
2 - jaune (citron à travers)
2 – poignet
2j thumb
3 - bleu (policier devant)
3 – coude
3b thumb
4- vert (arbre dessus)
4 – épaule
4v thumb
5 - vert (arbre à travers)
5 – cou
5v thumb
6 - rouge (pompier sortant de...)
6 – oreille
6r thumb
7 - jaune (citrons dessus)
7 – cheveux
7j thumb
Continuez ainsi de suite… surtout établissez une très bonne connexion (visuelle et animée) pour chaque paire, avec de l’entraînement et vos propres encodages (base + information couleur).
Et pas d’inquiétude vous avez le temps de connecter les informations car le jeu évolue élément par élément (une seule couleur se rajoute à la suite). Il s’agit de faire une connexion la plus concrète possible dès la première fois… ensuite elle se renforce et devient très rapide.

Résumé

Encodages clairs et précis, répétés puis maîtrisés jusqu’à devenir des réflexes ; préparez-vous plusieurs bases (parcours, chemins, trajets… ou autres techniques abordées sur le blog…) ;
Mémorisation ou plutôt CONNEXIONS des paires en respectant les règles de base (agrandir les éléments à connecter, en 3D, en couleur, les animer...)  - les deux éléments à connecter sont de même dimension, dans votre tête ;
Rappel : après chaque connexion bien réalisée, ne révisez pas… cela va se faire avec le jeu, tout seul ;
Quant à la Fixation à long terme ce n’est pas l’objectif d’un jeu de ce type. Donc, dès le jeu ou la démonstration terminée… n’utilisez plus votre base ou parcours pendant plusieurs jours.
C’est avec l’expérience que vous saurez combien de temps il vous faut pour réutiliser votre parcours, sans danger de confusion. Pour ma part, trois ou quatre jours suffises, cela dépend vraiment de l’utilisation faite et de la base choisie.  

Test ?

Juste pour prendre conscience de la simplicité avec laquelle votre cerveau connecte les informations entre elles :
Pourriez-vous, là sans tricher, vous souvenir des 7 premiers éléments de la suite données ci-dessus du jeu Simon ? (Avec le parcours du corps humain)
Si vous avez aimé cet article, laissez-moi un commentaire ci-dessous avec votre opinion, vos suggestions ou vos propres techniques ou méthodes, merci !

Progressez et dépassez-vous !

A très vite,
Patrick

Ces sujets pourraient vous intéresser

Répéter est le principe élémentaire de la création d'une habitude, d'un rituel. C'est une voie royale vers l'automatisme recherché : la mémoire procédurale. L'enfant fait cela naturellement lors de ses premiers apprentissages. Comme nous le préci …

Vincent Delourmel est le second parrain du site "mémoire facile". Il est mnémoniste. Mnémoniste ? C'est un spécialiste des stratégies de mémorisation. Il partage avec vous toute son expertise sur l'art de la mémoire. Son histoire débute sur scène : …

Depuis 2012, un lien est tissé avec un partenaire d'exception pour des “Conseils de Maîtres”. En effet, le site “mémoire facile”, est membre du club : Le plus grand club européen pour la promotion de la mémoire(Association à but non lucratif) …

Vos réactions (2)

Bonjour Pierre,
En effet, c'est une technique personnelle parmi d'autres.
Pourriez-vous, Pierre, développer votre technique via mon e-mail
(ci-dessous, bas de page) ? Ce, afin d'en faire un article complémentaire
et partager ici, avec votre prénom pour vous en attribuer le mérite.
Le partage est un des moteurs pour enrichir nos potentiels cérébraux.
En tout cas merci Pierre pour votre commentaire.
Bien à vous,
Patrick

par Patrick , il y a 5 mois

Je pense que c'est une technique qui vous est propre.
Je joue au simon tous les jours, mon record est de 124 sur 4 couleurs. Je m'entraines sur 6couleurs actuellement.
J'ai une autre technique pour mémoriser, je fais des associations de groupes de couleurs, elles-même en lien avec les mouvements de mes yeux, qui correspondent à des schémas.

par Pierre , il y a 5 mois

Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Concaténation, mnémotechnique et apprentissage

Secrets mathématiques