Fiches methodologiques objectif motivation et procrastination

Jeux d'entrainement cérébral simulateur gratuit

Dans votre vie, vous avez sûrement eu des moments où tout semble facile, où votre créativité est libérée... Ces moments que vous souhaiteriez prolonger dépendent de votre état mental, les sportifs connaissent très bien le phénomène.

Fiche objectif et motivation, expérience du flow

Mihaly Csikszentmihalyi, Ph.D., psychologue et auteur du livre, Flow : The Psychology of Optimal Experience. L’état de Flow (le flux) et son influence au niveau de la mémorisation.
Motiver pour apprendre - Mihaly Csikszentmihalyi
Motiver pour apprendre - Mihaly Csikszentmihalyi

Aujourd'hui, ce qui est important c'est de comprendre le fonctionnement de cette énergie que vous pourriez maîtriser.

Dans une première étape, nous abordons les questions de la compréhension et de la motivation vue par l’auteur, le lien avec le processus de mémorisation, pour aboutir sur une présentation par l’auteur, lui-même, de la technique du “Flow” en vidéo.
Ensuite, dans un seconde partie nous recadrerons le flux de notre pensée vers l’objet ciblé : “l’éducation et les apprentissages”. 

Objectif, motiver avec l'expérience du "Flow"

Mihaly Csikszentmihalyi prédit :

La fin de la science analytique. L'idée qui va changer le jeu de la connaissance est la réalisation suivante :
...qu'il est plus important de comprendre les événements, les objets et les processus dans leur relation les uns avec les autres que dans leur structure singulière. La science occidentale a atteint des merveilles avec son accent analytique, mais il est maintenant temps de prendre la synthèse au sérieux." [Source : ted.com/speakers]

Le Flow, peut-il être également favorable au processus de mémorisation ?

L’état de flow décrit par Mihály Csíkszentmihályi, bien sûr qu’il est favorable à la mémorisation et aux apprentissages. Il est basé sur les conséquences d’une passion et l’amour de ce que l’on fait, quel que soit le domaine.
Par exemple, chaque fois que j’écris un article, personne ne peut me déranger, je suis dans ma bulle comme lorsque je l’enseignais en sport-études (en entraînement mental). D’ailleurs, il y a longtemps que je voulais intégrer un article de ce genre : "l’état de Flow, sensation d’extase" où la concentration vous fait tout oublier même votre présent. Tout semble facilité dans ces moments là, l’idéal.
Mihály Csíkszentmihályi et la technique du Flux
Mihaly Csikszentmihalyi se demande ce qui fait que la vie vaut la peine d'être vécue. Remarquant que l'argent ne fait pas le bonheur, il observe ceux qui trouvent le plaisir et une satisfaction durable qui les amène dans un état de « flow ».
Cet exposé a été présenté lors d'une conférence officielle de TED

Objectif, motiver à apprendre et l'expérience du Flow

Dans la présentation du Flow par Mihaly Csikszentmihalyi, il nous précise : “qu’il est plus important de comprendre les événements, les objets et les processus dans leur relation les uns avec les autres que dans leur structure singulière."
Mihaly Csikszentmihalyi et son schéma traduit par Jean Heutte
Mihaly Csikszentmihalyi et son schéma traduit par Jean Heutte

Promouvoir les expériences optimales d’apprentissage

Mihaly Csikszentmihalyi, Ph.D., psychologue et auteur du livre, Flow: The Psychology of Optimal Experience, décrit ce que les écoles et les parents peuvent faire pour promouvoir les expériences optimales d'apprentissage.
  • Quelle est la meilleure façon de motiver les gens à apprendre ?
  • Qu'est-ce que « l'expérience de Flux » et ce que cela a à voir avec la motivation ?
  • Quels types d'activités scolaires sont les plus (ou moins) susceptibles de favoriser l'écoulement de Flux ?
  • Pouvez-vous décrire une école qui a réussi à favoriser l'écoulement de Flux ?
  • Avez-vous observé des pratiques particulièrement innovantes dans la Communauté des apprentissages clés ?
  • Quelles leçons peuvent être tirées de la réussite de l’apprentissage clé ?
  • Que peuvent faire les parents pour aider les enfants s'engager dans le «Flux» à la maison ?
  • Qu’imaginez-vous, comme défi majeur, pour l'éducation publique ?
Carte mentale sur la motivation - Crédit flickr par Philippe Boukobza
Carte mentale sur la motivation - Crédit flickr par Philippe Boukobza

1. Quelle est la meilleure façon de motiver les gens à apprendre ?

Généralement, nous sommes motivés pour deux raisons différentes. Soit faire certaines choses pour ce que nous appelons des raisons extrinsèques.
A savoir, vous travaillez (en général) pour quarante heures par semaine afin que vous puissiez obtenir un chèque de paie, à la fin du mois. Et vous n'avez pas vraiment le choix, ce que vous voulez c’est que votre paie vous permette de faire les choses que vous appréciez. Donc, c'est cette récompense qui est extrinsèque, elle provient d’une activité venant de l'extérieur.
Soit, créer l'écoulement de “Flux” qui est un type de motivation intrinsèque. Et là, vous faites d'abord ce que vous faites parce que vous aimez le faire (venant de vous de l'intérieur).
Si vous apprenez seulement pour des raisons externes (la carotte), des raisons extrinsèques, vous aurez probablement l'oublié cela dès que vous ne serez plus obligé de vous en rappeler. Vous ne serez pas motivés à apprendre pour vous-même.
Alors que si vous êtes motivés intrinsèquement, vous allez continuer à apprendre par plaisir, tant que vous le voudrez. Et tant que vous êtes dans ce mode d'apprentissage “constant”, ce sera tendre vers l'idéal de réussite.

2. Qu'est-ce que «l'expérience de flux» et ce que cela a à voir avec la motivation ?

L'expérience de flux est quand une personne est complètement impliquée dans ce qu'il ou elle fait : lorsque la concentration est très élevée, lorsque la personne sait à chaque instant ce que seront les prochaines étapes à réaliser, comme si vous jouiez au tennis, vous décidez où vous voulez que le balle se pose.
Si vous jouez un instrument de musique, vous savez ce que les notes vont jouer, chaque milliseconde, ou presque.
Vous obtenez de la rétroaction à ce que vous faites. Ainsi, si vous jouez de la musique, vous pouvez l’entendre. Si ce que vous voulez faire est de placer à droite, au tennis, vous imaginez où la balle ira et ainsi de suite.
Il y a donc concentration, des objectifs clairs, des commentaires, vous avez le sentiment que ce que vous voulez faire est plus ou moins en équilibre avec ce qui doit être fait. Ce qui vous donne, à peu près, un certain équilibre entre vos défis et vos compétences.
Lorsque ces différents éléments sont présents, une personne peut faire tout ce qui fait de lui ou de se sentir comme ça une sorte d’extase, passionné(e). Cela devient même presque une dépendance que vous essayez de répéter avec un sentiment de plénitude.
C’est ce qui semble expliquer pourquoi les gens sont prêts à faire des choses sans raison valable - il n'y a pas d'argent, pas de reconnaissance - simplement parce que cette expérience est si enrichissante et c'est l'expérience de flux.

3. Quels sont les types d'activités scolaires les plus (ou moins) susceptibles de favoriser l'écoulement de flux ?

Si vous pensez que l'endroit où les enfants ont le plus de flux à l'école, c'est surtout lors des activités parascolaires comme le cinéma, la musique, l'athlétisme, journal. De plus, si vous regardez les instances académiques, elles feront un rapport de flux surtout quand ils travaillent sur des projets d'équipe. C'est la partie la plus agréable de l'école (travailler ensemble).
Ensuite, vient le travail sur vos propres projets. Vous pouvez faire l’ascenseur “aller vers le bas puis le bas” [dans la création des flux] par exemple sur l'écoute d’une conférence audio/visuel (cela dépendra de l’orateur).
Cela concerne tous les projets qui ont des objectifs atteignables. Pour être plus précis : résoudre un problème, ou faire quelque chose qui vous donne satisfaction, c’est ce qui aura beaucoup plus de chances de produire des écoulement de flux “d’état de grâce(complément explicite, suite aux commentaires précédents, merci Patricia et Emmanuelle).

4. Pouvez-vous décrire une école qui a réussi à favoriser l'écoulement de Flux ?

La communauté des apprentissages clés à Indianapolis que vous avez probablement étudiée aussi, ils ont essayé, très consciemment, d'inclure également dans leurs méthodes d'enseignement le flux, et je pense, avec beaucoup de succès.
Essentiellement, ils le font de deux manières différentes. L'une est l’opportunité d’avoir un espace qui est appelé la "Chambre de production" où les élèves peuvent passer au moins une heure par semaine à explorer de nouveaux matériaux.
Ils n'ont pas autre chose à faire que de s'impliquer, uniquement, sur ce qui les intéresse à produire. Et cela, c’est l'un des espaces favoris des enfants dans les écoles.
Mais plus important encore, chaque enseignant, qu'ils enseignent l'allemand ou de la musique ou les mathématiques, est conscient de l’importance pour l'enfant de faire l'expérience de ce flux tout en apprenant.  C’est en fait, pouvoir leur donner envie d'en apprendre davantage (notion de désir suscité par l’intérêt personnel).
Les enseignants essaient de transformer, au maximum, leur propre objet d’étude selon les moyens que l'enfant a de se l’approprier pour devenir vraiment impliqué dans l’immédiat.
Ils obtiennent des objectifs clairs, des commentaires et des défis adaptés à leurs capacités. Cela rend l'apprentissage quotidien, du moins espérons-le, beaucoup plus motivant pour l'enfant. Des actions faites, en sorte qu'ils deviendront impatients pour la leçon suivante plutôt que d’avoir peur ou de mourir d’ennui à cause d’elle.

5. Avez-vous observé des pratiques particulièrement innovantes dans la Communauté des apprentissages clés ?

Une chose que l'école n'a pas eu, depuis le début comme éléments clés, aurait été d'embaucher un technicien et une caméra vidéo pour pouvoir interviewer et filmer chaque enfant au début de l'année scolaire.
Pour simplement leur demander pourquoi ils voulaient aller à l'école, ce qu'ils espéraient atteindre à la fin de cette année. Et ensuite, pour le reste de l'année, quel que soit le projet du jeune l’implication obtenue sur la même bande filmée.
A la fin de l'année, l'enfant pourrait avoir un documentaire personnalisé de ce qu'il voulait accomplir et de ce qui est réellement arrivé.
Maintenant que vous savez, dites-vous :
“Pour moi, - eh bien, alors?" - Je pense que psychologiquement, cette notion de flux crée une chose très importante, car vous mettez la responsabilité de l'apprentissage sur l'enfant. Ils sont donc responsables de ce qu'ils vont apprendre.”

6. Quelles leçons peuvent être tirées de la réussite communautaire des apprentissage clés ?

La chose intéressante est que les huit enseignants qui ont commencé ces genres d’enseignements clés n'ont pas été vraiment spéciaux, en aucune façon.
Ils étaient typiques, bon, les enseignants qui venaient des écoles publiques étaient si fatigués de batailler contre l'inefficacité des enseignements traditionnels, qu'ils se sont regroupés pour commencer quelque chose de nouveau.
Ils ont été en mesure de tirer quelque chose qui est très rare, à savoir, ils ont créé un environnement où les enfants aiment apprendre. Un espace “école” où vous entrez pour voir les enfants et enseignants) rire et être heureux. Tout cela d'une façon qui est rarement perceptible en classe, à l'école. Ils participent à leur activités sérieusement, ils font des projets très, très intéressants pour eux.
Il est donc possible, et vous devez avoir ce genre de discussion, entre vous, un esprit de détermination comme ces huit personnes ont eu… parce que sinon, cela n'arrivera pas tout seul. Et injecter de l'argent ne va pas nécessairement aider, non plus, sauf si vous donnez de l'argent à des gens qui ont déjà cette détermination, ce Flux en eux et à partager.

7. Que peuvent faire les parents pour aider les enfants à s'engager dans le «flux» à la maison ?

Ce que les parents peuvent faire est : d'abord, le soutien, en deuxième lieu, le défi. Presque tous les enfants qui sont dans le flux fréquemment, ont des parents dont les attentes, envers leur progéniture, sont très élevées. Ils ont tout simplement instauré un climat de confiance sur ce qu'ils peuvent faire.
Et ils le prouvent en leur donnant des occasions. Par exemple, nous constatons que les enfants qui sont dans le flux, souvent à la maison, ont un endroit privé où ils se sentent en sécurité, où ils peuvent être eux-mêmes.
Et nous avons d'abord pensé : "eh bien les enfants que les riches ont cela". Faux, les enfants riches n'ont pas plus de chance d'avoir d'intimité que les enfants pauvres. Il ne s'agit pas d'avoir un grand espace, c'est juste avoir un endroit où vous vous sentez :
“Bon, ici je peux faire ce que je veux". Cela peut être un sous-sol, un coin de la cave, peu importe. Installer un téléviseur dans une chambre d'enfant est l'une des pires choses à faire. Ils finissent toujours par prendre la voie la plus facile et quand ils s'ennuient, alors, ils allument la télé, etc.

8. Qu’imaginez-vous, comme défi majeur, pour l'éducation publique ?

Souvenez-vous, dans le lointain passé, vous avez appris à devenir un chasseur ou un éleveur, ce que tous nos ancêtres ont été pendant des millions d'années. Ils ont appris en évoluant dans un contexte réel, où ils ont estimé que ce qu’ils faisaient était important.
Inuits - photo prise par Ansgar Walk
Inuits - photo prise par Ansgar Walk
Ce que je veux dire par là, c’est que vous prenez une jeune inuit de deux ans, elle a, au départ, un arc et des flèches pour tirer sur des oiseaux - oiseaux posés au premier abord. Et plus tard, elle finira par l'abattage, par balle, des ours polaires, c'est un genre d’activités répandues de la vie “réelle”, et nous n'avons pas encore trouvé comment faire.
Il n'est pas surprenant de voir, comment vous pouvez pousser l'enfant à comprendre (à apprendre) autant ce que peut être un conseiller en investissements financiers qu’un ingénieur en armement.
Vos enfants, c'est vraiment difficile de les intégrer progressivement, dans la société. Ainsi nous pouvons trouver les façons, traditionnelles et abstraites, de le faire en lisant les principes de la physique, de la finance ou autre...
Mais c'est tellement ennuyeux pour la plupart des enfants qu'ils ne se sentent pas en train de faire des choses concrètes. Et donc la question de comment impliquer les enfants dans leur propre apprentissage et leur propre développement, assez tôt, au lieu d'essayer de le faire juste avec ce genre d’informations abstraites. Cela semble vraiment être le défi majeur.
Une traduction tirée de l'article original © Edutopia.org ; "Le George Lucas Educational Foundation" (le 4/11/2002)

“Consulte ta raison ; prends sa clarté pour guide.” [Molière]

Apprendre à vous fixer des objectifs précis, atteignables et planifiés, c'est initier et maintenir votre motivation tout au long de votre projet, voire plus encore.
35 fichesméthodologiques conseils et exercices et leurs bonus avec le programmeOSA

Permettez-moi de vous rappeller ici la finalité de Mihaly Csikszentmihalyi :

“qu’il est plus important de comprendre les événements, les objets et les processus dansleur relationles uns avec les autres que dans leur structure singulière.”
Pour conclure tout simplement, ce serait riche de prendre une minute, si précieuse de votre temps, pour donner votre opinion sur cet état d’extase, de concentration tant recherchée (un petit commentaire ci-dessous).
Au plaisir de vous être agréable,
Patrick

Voir aussi

Voici la chronique d'un livre que j'apprécie beaucoup. L’auteur : John Medina est un biologiste moléculaire du développement et consultant chercheur. Il est reconnu comme …

Les fondements de mémoire facile sont représentés par 1 mot clé, un acronyme pour 7 stratégies Les trois premiers mots représentent les piliers de base d'une bonne mémoris …

“La culture ne s'hérite pas, elle se conquiert.” [André Malraux]
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Fiches methodologiques objectif motivation et procrastination

Jeux d'entrainement cérébral simulateur gratuit