Sortir de sa zone de confort panique ou apprentissage

Le Club MemoryXL

Article invité

La mémoire des formes par un dessinateur

Je me présente je m’appelle Roy Pallas, je suis l’auteur du blog Le dessin. J’ai quelques années de pratique et ai suivi plusieurs ateliers de croquis, et tous mes professeurs ont insisté sur l’importance de l’observation.
pointdinterrogationeglisestpaulbyDomDada1
Dom Dada
Pas seulement pour pouvoir reproduire fidèlement le modèle, mais aussi pour l’éducation de notre vision.

L’observation peut avoir plusieurs niveaux de qualité et de cette dernière dépend généralement notre capacité à nous rappeler des choses.
Avec un peu de méthode il est possible de dessiner de manière fidèle un visage ou un immeuble que l’on a regardé pendant à peine 3 minutes.
Sachez qu’il n’est pas encore question de devenir un appareil photographique à deux jambes, le processus de mémorisation peut prendre du temps mais la bonne nouvelle c’est qu’avec la pratique ça ira beaucoup plus vite.

Apprendre à observer

Pour apprendre à observer il faut vous entraîner à regarder les choses sous tous leurs aspects, en utilisant le plus de sens possible (jaugez le poids, la texture, le volume, la dureté, la couleur, touchez, sentez, goutez...)
Le but de la manœuvre est d’accumuler le plus d’informations dans notre mémoire. Une autre bonne nouvelle, c’est que comparé à la mémorisation de chiffres ou de textes, vous avez plus d’informations pour mémoriser une image ou un objet.
C’est plus important qu’il n’y parait, la plupart des gens disent ne pas avoir une bonne mémoire. Que leur cerveau est une passoire parce qu’ils n’arrivent pas à se rappeler des choses.
C’est prendre le problème dans le mauvais sens. Les lacunes de la mémoire viennent d’un enregistrement défectueux. Souvenez-vous, vous ne trouverez pas plus dans votre mémoire que ce qui a préalablement été placé.

Pour remédier à ça...

Je vous propose une petite méthode. La plupart des gens disent observer un monument en laissant leur regard aller et venir sur sa structure et n’ont pas de méthode pour organiser leur vision. Combien arrivent à se souvenir de ce qu’ils ont vu en agissant comme ça ? Voilà quelques étapes clés pour améliorer grandement votre mémorisation des formes :
Commencer par observer les formes générales, simplifiez ce que vous voyez en formes géométriques (rectangle, triangle, carré, rond) ainsi que leur répartition.
Examiner ensuite les proportions (la longueur, la hauteur, l’épaisseur...) de tous ces éléments.
Éventuellement les couleurs de toutes ces formes, vous pouvez plisser les yeux pour mieux percevoir les éléments les plus sombres.
Créer des rapports entres ces formes à partir des proportions (la forme A peut rentrer 2 fois et demi dans la forme B, ou il faut tel nombre de forme A pour remplir la forme B...)
Examiner les parties de l’architecture (les façades, les fenêtres, les angles, les colonnes, les étages, les toits...) Si la forme à mémoriser n’est pas un bâtiment mais une peinture par exemple, on s’attardera sur les vêtements des personnages, de leurs accessoires... bref des éléments qui sont un cran plus perceptibles que les détails.
Examinez les détails pour finir, les poignées de porte, les corniches, les sculptures, les motifs décoratifs.
Pour retenir le mieux possible rien de tel que de se poser des questions sur les éléments qu’on observe, ça force notre cerveau à être actif à rechercher la réponse du regard.
  • Quelle est la forme de l’édifice ? Quel est la forme du tableau ? Quel est la forme du visage ?
  • La hauteur est-elle plus importante que la largeur ?
  • Quelles sont les couleurs du bâtiment ? Laquelle domine ?
  • Combien y a-t-il de colonnes ? De fenêtres ? De personnages ? De trace de pinceaux ? De formes ?
  • Quels sont les détails des sculptures ? Que représentent les broderies de la robe de ces personnages ?

Mise en pratique

Avec l’Édifice du Grand Tronc à Montréal
EdificeparDubyDub20091
1 Comment est la forme générale de ce bâtiment ?
C’est un grand rectangle plus large que long avec deux coins plus élevés d’1/5 que la façade.
Au centre de la façade je vois une forme qui se termine en triangle dont le sommet dépasse les murs en hauteurs mais est moins élevé que les coins.

2 De combien serait la longueur du bâtiment si on devait la mesurer en nombre de “tours” ?
La longueur ferait à peu près 6 fois la largeur des « tours ».
Et la largeur de l’édifice, 4 fois environ.

3 Je vois des étages, combien y en a-t-il ?
Le bâtiment est fait de 5 étages.
De quelle couleur sont les briques ?
Le bâtiment est de couleur orange (à cause du soleil)
Je vois qu’il repose sur des pierres grises, y en-a-t-il que sous l’immeuble ?
Non elles entourent aussi la porte d’entrée.

4 Comment sont réparties les fenêtres ?
Il y a 6 fenêtres par rangée entre l’extrémité et le centre de la façade.
Combien y a-t-il de colonnes ?
Il y a 3 colonnes de part et d’autres du centre de la façade au niveau du 3e et 4e étage.
Seul le dernier étage est composé d’une rangée de fenêtre.
Il y a des corniches tous les deux étages .

5 A - Il y a des bas-reliefs sur la corniche,
entre la deuxième et la troisième rangée de fenêtre aux extrémités du bâtiment.
Puis entre la troisième et la quatrième rangée et au dessus de la dernière rangée.
B - Il y a deux colonnes plus grandes que les autres
qui entourent les fenêtres du centre de la façade.
C - La corniche la plus élevée
est parcouru de renforcement qui pointe vers l’extérieur de l’édifice.
D - Il y a des sculptures, deux gargouilles
au dernier étage sur la façade de chaque « tour ».
E L’édifice possède une horloge blanche et noire.
A
A
B
B
C
C
D
D
E
E
Ce mode d’observation est applicable à tout ce que l’on peut observer, paysage, visage, tableau, objets... La règle à ne pas perdre de vue est de toujours aller du général au particulier, du plus grand vers le plus petit.

Récapitulatif des étapes :

1 - Observation générale
2 - Observation des dimensions et des proportions
3 - Observation de la structure générale
4 - Observation des différentes parties
5 - Observation des petits détails de ces parties
Il est possible de faire cet exercice indéfiniment, les détails que l’on peut observer son très nombreux. On peut également imaginer des tas de rapports de formes entres elles. Il n’y a aucune limite pour cet exercice.
Pour vérifier la qualité de votre observation, je ne connais pas de meilleur moyen que de dessiner ce que vous venez de mémoriser. N’ayez pas peur d’avoir des traits peu esthétiques, il s’agit avant tout de vous assurer que vous avez bien mémorisé les informations voulues.
Crédit photographique Dom Dada (église St Paul) et DubyDub2009 (Édifice du Grand Tronc)
Article invité, rédigé par Roy Pallas du blog-le-dessin.com :
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Sortir de sa zone de confort panique ou apprentissage

Le Club MemoryXL