La peur ou l‘angoisse d’aborder une matière, un domaine de compétences, voire en faire un rejet pur et dur, se construit au même titre que tout apprentissage.

Peur des calculs et des Mathématiques ?

En effet, beaucoup de craintes, de peurs, envers un apprentissage, naissent d’une mauvaise expérimentation, d’une incompréhension voire d’une simple confusion.
  • Qu’en est-il pour vous ?
  • Ou l’un de vos proches, cette situation est-elle présente, ou bien, a-t-elle existait un jour ou l’autre ?
  • Avez-vous trouvé une solution ou restez-vous toujours frustré(e) par cet obstacle ?
Votre témoignage, vos suggestions sont très importants pour tous ceux qui pensent être seuls et isolé(e)s dans ce cas… Merci pour eux.

Les Mathophobes !

Comment se fait-il qu’il y ait des gens qui ne comprennent pas les mathématiques ?   [Henri Poincaré]
Mathophobe thumb
Mathophobe – Thomas Pimmel
« La mathophobie existe sans doute... la paresse intellectuelle encore plus. Il est plus simple de déclarer une phobie des maths (conversion hystérique bien connue des psys) que faire l'effort de développer ses capacités logiques et pragmatiques. Et la remise en question permanente des techniques pédagogiques pour faciliter l'apprentissage des maths me donne à sourire... Désolée pour l'image, mais lorsqu'une boule de pâte ronde ne rentre pas dans un récipient carré, ce n'est pas le récipient qui doit s'arrondir. Bon courage, je comprends la désaffection de cette discipline face à un public de plus en plus réfractaire à tout espoir de progression...

...Je parle d'hystérie de conversion, qui relève de la réelle incapacité à dépasser cette anxiété mais comme tu le sais, à la base de la conversion, de l'expression par le corps (ici le système neuronal), sont les maux psychologiques. Ici donc la paresse intellectuelle est bien le mal premier, la souffrance première qui engendre ensuite la peur, l'angoisse et la phobie. » (Sources : Neoprofs)

Les maths, c’est dur. C’est normal d’être nul en maths.

De toute façon, on ne peut pas être bon en maths si on ne dispose pas d’un cerveau de surdoué.
A force d’entendre ce genre de réflexions dès le plus jeune âge, certaines personnes développent vis-à-vis des mathématiques une phobie qui les paralyse complètement et annihile leurs capacités intellectuelles dès qu’elles sont confrontées à un calcul à réaliser.

Cette peur des maths peut même se transmettre !

Selon une étude américaine, des enseignantes transmettraient à leurs élèves leur appréhension face aux mathématiques, entretenant une spirale négative pour la réussite des filles à l’école, suggère une étude américaine. [Cécile Dumas]

Pour les psy­cho­logues Sian Beilock et Ian Lyons, "Pour quelqu'un qui a l'angoisse des mathématiques, l'anticipation de faire des maths provoque une réaction cérébrale similaire à celle de la douleur physique, un peu comme si on approchait sa main d'une poêle brûlante" expliquent-ils.
La recherche montre aussi que la performance des élèves anxieux s’améliore lorsque ces jeunes mettent sur papier leurs émotions avant de s’adonner à une évaluation. Externaliser l’anxiété semble donc réduire ses effets négatifs.
[Sain Beilock, professeur de psychologie]
Néanmoins, restons les pieds sur Terre, ce sont encore des recherches à développer, car cela ne fonctionne pas pour tous !

Apprendre et ses obstacles

clip image001 thumb
Ce sentiment, souvent discret, au départ, mais qui comme un petit trou noir, vu de loin, fini toujours par grandir suivant la direction que l’on prend.
clip image002 thumb
Dans les étapes de constructions successives d’un savoir, l’une d’entre elles non maîtrisée peut, à tout moment, développer ce trou noir d’incompréhension.
Non résolu à temps, il grossit, puis peu à peu avec l’accumulation de nouveaux concepts vous vous perdez et le trou noir finit par vous avaler. Vous disparaissez anéanti, solitaire dans un abîme sombre et incommensurable.
La peur ou l‘angoisse d’aborder une matière, un domaine voire en faire un rejet pur et dur, se construit au même titre que tout apprentissage.

Des solutions concrètes ? Des outils ? Oui !

C'est l'objet de mes passions sur les facilitateurs d'apprentissage. Le calcul et les mathématiques, je vous en parle d'ici quelques jours. Des systèmes et des méthodes dites facilitatrices, complémentaires à ceux traditionnels existent sont utilisées par de nombreux pays, depuis des années. Et pourquoi si peu en Francophonie ? Pourtant nombreux sont les parents, enseignants, formateurs, professionnels pédagogiques qui se sont investis dans les pédagogies alternatives... Je fais partie de ceux-ci, depuis plus de 35 années. Le partage de mes expériences (sur moi-même tout d'abord), de mes formations et qualifications acquises, cela fait l'objet des écrits (tutoriels, cours et formations) en cours.

De plus, mes expérimentations se poursuivent encore au sein même de ma petite famille, après mes trois enfants, maintenant adultes, leurs propres enfants. En effet, j'ai la chance d'avoir 4 merveilleux petits enfants (trois de 3 ans et demi - première entrée d'école cette année et un dernier qui a 10 mois). Vous pouvez deviner mes motivations complémentaires, dans la poursuite de mes recherches et actions de partage pour tous !

Restez attentif à vos e-mails ! Le mot clé sera "M.G.V."

En attendant la "Peur des maths..." et vous ?

La peur des maths, qu’en pensez-vous ? La vôtre, celle de vos enfants, vos proches etc.
Si vous aviez un souhait, une baguette magique quelles seraient vos priorités, vos désirs sur le sujet ?
Merci pour votre témoignage et votre commentaire ci-dessous

Débat ouvert sur la "Peur des maths"...

Vos témoignages, sur cette peur des maths, sont importants pour nous (notre équipe d'experts internationaux et moi-même)
nous restons toujours à l'écoute de vos besoins. La poursuite de nos actions sur le terrain et en ligne dépend de vos besoins au quotidien.

Si cet article vous "touche", vous "parle", alors n'hésitez pas à partager vos lectures, cela pourrait bien être utile à d'autres lecteurs.

Merci pour votre fidélité.

Ces articles pourraient vous interesser :

Apport des neurosciences dans l'apprentissage

Posez la question suivante à vos amis: "La mère de Toto a trois fils, Cric, Crac et ?" La plupart des gens répondent Croc, alors que c'est bien sûr... Toto ! Devant un pr …

Suite à de nombreuses demandes, voici un programme qui vous sera bien utile autant pour vous distraire que pour vous entraîner sérieusement… et en français. Créé par "Mem …

Dans votre vie, vous avez sûrement eu des moments où tout semble facile, où votre créativité est libérée... Ces moments que vous souhaiteriez prolonger dépendent de votre …

Vos réactions (3)

Bonsoir, Parick
Oui j'ai lu avec intérêt vos explications sur les MGV. J'ai longtemps déploré ne pas avoir été entraînée aux méthodes associatives pour faciliter le calcul mental et d'autres que j'ignore encore, ce qui me complique la vie quotidienne bêtement et m'agace car j'ai toujours besoin d'écrire pour visualiser les chiffres lors d'opérations qui devraient être assez simples. C'est comme s'ils s' effaçaient au fur et à mesure. Pourtant j'ai un esprit logique. J'espère recevoir prochainement vos tutoriels pour pouvoir améliorer mes compétences dans ce domaine. Je ne suis pas très efficace en visualisation, même pour me relaxer. A bientôt et merci

par Liliane , il y a 1 an

Bien le bonjour Liliane,
Je prends ces quelques minutes pour vous répondre, sachez que dès lors que je prendrez le temps
de répondre via e-mail à de nombreuses questions.
Bien sûr, le développement des tutoriels est sur le point de débuter.

=> En ce qui concerne les chiffres, ce n'est qu'une question de technique et de stratégies.
Je pratique cela depuis tout jeune une passion pour les calculs... j'ai pu approfondir mes connaissances
sur les raccourcis mathématiques avec des maîtres indiens et autres internationaux.
Mon souhait est de partager tout ceci avec vous très vite, dès ce mois-ci, mars 2018.

Avez-vous lu mon article sur les MGV ? memoirefacile.com/p-Maths_a_Grande_Vitesse
a très vite Liliane via e-mails (Attention, les messages passent souvent dans les "Promotions"
ou autres si vous n'avez pas accepté mon adresses ci-dessous au bas du de la page).
Excellente journée

par Patrick , il y a 1 an

Je ne crois pas avoir peur des maths. Je m'en détourne car c'est une matière qui me parait froide, aucunement porteuse d'émotions, ne permettant pas d'en exprimer contrairement à la littérature, aux arts ou même à la biologie, à l'histoire, à l'ethnologie. Je sens ma mémoire défaillante quand je dois retenir une succession de chiffres et cela me rend incapable de réussir un calcul mental, de retenir facilement des numéros de téléphone ou de relier des dates à des événements. C'est quand même handicapant.

par Liliane , il y a 1 an

Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires